Col postérieur : tout savoir sur le processus de la dilatation

Pendant la grossesse le col postérieur est un organe indispensable pour maintenir le fœtus dans l’utérus jusqu’à l’accouchement. Il a la capacité d’adopter diverses positions en fonction des mois de la grossesse. Ainsi au fil du temps, lorsque l’accouchement approche, il se dilate et s’ouvre pour permettre à l’enfant de sortir assez facilement. Chez certaines femmes, son ouverture peut intervenir plus tôt c’est à dire avant terme et créer un accouchement prématuré. Quels sont les particularités de cet organe ? Suivant quel processus s’ouvre-t-il ? Découvrez dans cet article toutes les informations essentielles à son propos.

Quelles sont les spécificités du col postérieur ?

Le col postérieur se situe dans l’utérus plus précisément dans sa zone inférieure. C’est un organe ayant une forme de cylindre et qui est longue d’environ 3 à au plus 4 cm avec un petit diamètre qui pourrait laisser passer au moins un doigt.

Il donne un accès sur le vagin et c’est par cette ouverture que les menstrues coulent et c’est également par-là que passent les spermatozoïdes pour la fécondation. Lorsque la femme est fécondée, l’on assiste à la fermeture systématique du col postérieur ou de l’utérus ainsi qu’à son déplacement vers l’arrière.

Pendant tout le cours de la grossesse cet organe reste bien fermé afin de préserver l’œuf de tout type d’attaque. Cependant dès que la période d’accouchement approche, il fait objet de diverses modifications pour permettre un accouchement facile.

Ainsi, il subit une maturation qui consiste à son ramollissement et à son rétrécissement puis à sa dilatation progressive. C’est ce processus qui permettra de laisser passer le bébé au cours de l’accouchement.

Comment peut-il s’ouvrir au cours de la grossesse ?

Normalement le col postérieur ne doit s’ouvrir que lorsque la femme est à terme et que l’enfant veut sortir. Toutefois dans certains cas assez rares l’ouverture de cet organe peut se déclencher avant terme.

Ce qui conduira à un enfantement prématuré. Les causes sont généralement dues à des problèmes organiques ou sanitaires. En effet, une cavité de l’utérus trop restreinte ou même ayant des malformations peut occasionner l’ouverture prématurée du col postérieur.

Aussi, une rupture avant le moment habituel de la poche préservant le liquide dans lequel vit le fœtus ainsi qu’une infection peuvent créer des contractions et entraîner un changement au niveau de cet organe débouchant sur son ouverture prématurée.

C’est pourquoi lorsque la femme enceinte ressent des convulsions avant le moment adéquat, elle doit automatiquement consulter un spécialiste. Celui-ci pourra contrôler si le col a une bonne longueur cervicale en recourant à un examen d’imagerie endovaginal. S’il constate une anomalie, ce dernier peut prescrire à cette dernière des traitements en vue d’arrêter les contractions.

De plus, le col postérieur peut subir une dilatation lorsque la femme souffre d’un problème de col béant ou d’une insuffisance cervicale. Dans une telle situation, l’on assiste à un raccourcissement ainsi qu’à une ouverture exponentielle du col même sans aucune contraction. Cela peut faire rompre les membranes de cet organe et favoriser un enfantement prématuré ou une fausse couche.

Pour remédier à cette situation de col postérieur qui s’ouvre avant terme, le médecin peut pratiquer à la femme une opération de cerclage afin de fermer son col. Ceci dans le but de protéger le fœtus et permettre à la grossesse d’aboutir.

Comment se déroule l’ouverture du col postérieur préparant à l’accouchement ?

Comme signifié plus haut, pour donner naissance, il faut obligatoirement que le col postérieur s’ouvre pour que l’enfant puisse passer facilement. Ce sont les contractions qui déclencheront le processus d’ouverture.

Le col postérieur qui s’était positionné en arrière pendant toute la durée de la grossesse, viendra se mettre au centre de l’axe vaginal. Sa longueur se modifie ensuite pour prendre une structure ovale avec au maximum un degré d’ouverture de 10 cm.

Cependant, l’ouverture du col postérieur se déroule de façon progressive. Au début du processus, le col se retrouve à une ouverture de 3 cm au plus pendant 5 à 7 heures de temps avant de passer à 4-10 cm. Toutefois, la durée de l’ouverture varie selon chaque femme.

Mais de façon générale, elle se fait à chaque heure par saut de 1 cm à chaque fois. La dilatation peut se constater en faisant un doigté vaginal. Ainsi, le vagin pourra passer d’un doigt à 5 doigts. Une fois à ce stade, la tête de l’enfant pourra passer sans difficulté.

Notez que dans certains cas, la dilatation peut tarder à venir si le fœtus est très gros ou mal positionné. Dans un tel cas, la sage-femme peut aider le col postérieur à s’ouvrir en introduisant soit des comprimés dans le vagin pour le ramollir ou mettre des injections ou perfusions à la femme pour intensifier les contractions.

Lorsque malgré tous ces soins, l’état du col postérieur ne change pas pendant un certain temps ou lorsque le fœtus ne modifie pas sa position, une opération est nécessaire afin de ne pas perdre l’enfant, ni la mère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *