Cote félée : Causes, Symptômes, Traitement

Une côte fêlée est le résultat d’une lésion causée par une blessure ou un coup au niveau de la côte. Elle est perçue dans la plupart des cas comme un problème bénin. Mais même si c’est le cas, c’est un état souvent douloureux comme si l’on avait subi une vraie fracture. Il est donc nécessaire d’en prendre soin et de lui trouver très rapidement un traitement. Comment se manifeste un tel mal ? Quelles sont ses conséquences ? Découvrez dans cet article toutes les informations clé autour du sujet afin de mieux prendre soin de soi.

Quels sont les signes qui renseignent sur une côte fêlée ?

Ce qui caractérise le plus cet état est une impression de souffrance très vive qui est ressentie brusquement à l’endroit qui a été atteint. Cela fait si mal que vous n’aurez rien à faire que de passer par une radiographie. Celle-ci révèle généralement une côte en bon état avec juste un genre de tracé qui montre qu’elle a subi un traumatisme.

Les douleurs dues à la côte fêlée ont tendance à survenir dès que l’on bouge un tout petit peu le buste. Elles sont d’ailleurs plus intenses chaque fois que l’on tousse ou éternue. Ceci gêne et écourte la respiration. Mais au cas où l’on sujet souffre déjà d’une pathologie respiratoire grave, il serait bien de consulter au plus vite un médecin pour avoir son avis.

Quelles sont les causes de ce mal ?

La côte fêlée, cela peut être dû à une blessure ou à une lésion de l’une des côtes du fait d’un accident domestique, de voiture, d’une chute… Toutefois, il existe une autre cause très banale qui peut être responsable de la survenance de lésions sur la côte.

Il s’agit d’une simple toux. Surtout si elle est violente et prolongée et qu’un squelette fragile (ostéoporose). Aussi, le fait de la pratique d’un trop grand effort physique pour soulever une charge trop lourde peut conduire à cet état.

Quelles sont les complications d’une côte fêlée ?

La fêlure, si elle n’est pas bien gérée, peut faire naître de nombreuses conséquences. D’abord à cause de la très forte douleur que l’on peut ressentir, il peut arriver que l’on ne puisse plus effectuer normalement un simple toussotement ou même une respiration profonde. Ce qui peut être vraiment dérangeant.

De plus, une bactérie ou un virus peut infecter la blessure si elle n’est pas soignée même aussi minime qu’elle soit. Ce qui peut conduire à une pneumonie. La côte fêlée peut également occasionner un hémothorax. Ceci est possible dans le cas où la lésion aurait touché des veines ou des vaisseaux.

Ces conduits peuvent saigner dans la cavité de la plèvre. C’est le début d’un hémothorax qui à son tour pourrait entraîner un pneumothorax. Il est à noter que pour la côte fêlée, seul un examen radiographique pourra aider à déterminer la gravité du traumatisme. Il ne faut donc pas hésiter à aller voir un médecin dès que l’on ressent les symptômes décrits plus haut afin de pouvoir traiter efficacement le problème.

Quels sont les traitements à adopter pour guérir une côte fêlée ?

Pour traiter une côte fêlée, les médecins recommandent pour la plupart du temps d’abord la prise d’antalgiques pour calmer les douleurs. Par ailleurs, des astuces simples existent et peuvent aussi aider à les atténuer.

La première est l’usage de la glace en la faisant passer délicatement sur la partie affectée. Elle agit très bien comme un antalgique. Pour ceux qui ne sont pas fans de la fraîcheur, ils pourront essayer la prise de bain chaud.

Cela rend souples les tissus présents dans le tronc humain afin qu’ils n’étirent pas sur les os de la côte. Pour traiter en profondeur la côte fêlée, c’est-à-dire guérir la lésion, le médecin peut recourir à des soins spécifiques en l’occurrence :

– une insertion de drain dans la plèvre avec ou sans anesthésie,

– ou la chirurgie.

Si la blessure a atteint le thorax, tout devient plus compliqué. Dans ce cas, les médecins soignants sont obligés de mettre le sujet souffrant sous assistance respiratoire afin de l’entuber pour soulager la côte fêlée.

Pour les fêlures graves avec des lésions assez profondes, l’on peut subir une opération consistant à fixer les divers foyers de la côte fracturée à l’aide de plaques à vis. Cette dernière solution est bien plus rapide que les autres et écourte les séjours à l’hôpital.

Pour finir, le repos est le meilleur des remèdes qui puissent exister dans un cas de côte fêlée. Alors, il est crucial de se donner assez de temps de relaxation tout en faisant moins de gestes possible. Il est conseillé d’éviter tout choc aussi minime qu’il soit afin de ne pas se faire plus mal.

Quels sont les moyens pour éviter les fêlures de côte ?

Pour protéger les côtes, il important de prendre certaines précautions surtout en ce qui concerne les personnes qui exercent des sports extrêmes, de conduite ou des activités qui exigent une certaine pression sur l’ossature.

Pour éviter les problèmes de côte fêlée, il est conseillé pour les sportifs de toujours pratiquer un bon échauffement avant de s’engager dans les exercices. Ils doivent accorder une vigilance particulière à leurs côtes et être prudents dans la pratique des exercices.

Il existe des combinaisons de protection que ces derniers peuvent porter avant de conduire (courses d’auto ou/et moto), skier, danser, etc. Il faut donc penser à s’en procurer. De plus, le risque de côte fêlée peut être limité en proscrivant de ses habitudes la prise d’objets trop lourds.

Articles similaires

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Articles récents