Ventre dur grossesse : de quoi s’agit-il ?

Lorsqu’elles sont enceintes, les femmes peuvent ressentir plusieurs malaises. Parmi ceux-ci l’on distingue le ventre dur pendant la grossesse. Il s’agit d’une réaction du ventre qui peut être vraiment dérangeant. Plusieurs facteurs peuvent être à la base d’un tel problème. Quelles sont les particularités de ce mal ? Comment le traiter ? Voici dans cet article toutes les informations utiles pour mieux comprendre ce problème afin de savoir comment y faire correctement face.

Ventre dur grossesse : comment ça se manifeste ?

Le ventre dur pendant la grossesse est une sorte de réaction qui se produit à la contraction de l’utérus. N’importe quelle femme enceinte à partir de sa seizième semaine environ peut le ressentir. Ceci n’a rien avoir avec les convulsions justes avant la naissance.

Il s’agit d’un malaise qui peut durer sur une vingtaine de secondes à une minute maximum. L’abdomen devient très dur de façon uniforme. Généralement, c’est plus ou moins douloureux et assez inconfortable. Cela peut faire naître une impression de traction du ventre vers le bas ou des douleurs dans le dos ou au niveau de la laine.

La plupart du temps, le ventre dur pendant la grossesse survient pendant la nuit chez la femme lors de son repos. Très souvent, ce mal peut disparaître tout seul sans qu’aucun soin ne soit appliqué. Cependant, parfois un traitement est nécessaire pour que les choses puissent entrer dans l’ordre normal.

Ventre dur grossesse : quelles sont les causes ?

Plusieurs raisons peuvent être à la base du ventre dur pendant la grossesse. Il s’agit notamment de l’utérus contractile encore appelé les convulsions de Braxton-Hicks, de l’indigestion ou la constipation, ou des crampes.

Les convulsions de Braxton-Hicks

Le ventre dur pendant la grossesse est dû au déclenchement de l’utérus contractile. C’est l’un des troubles les plus fréquents chez la majorité des femmes enceintes. Dans ce cas, le ventre durcit à une fréquence irrégulière entre une vingtaine de secondes à au plus 60 secondes.

De manière générale, lorsqu’il s’agit d’un durcissement lié aux convulsions, cela est indolore. Toutefois, il faudra consulter votre sage-femme ou votre gynécologue pour vérifier si le ventre dur pendant la grossesse ne pourrait pas avoir des effets nuisibles pour vous ou pour l’enfant. Cette contraction excessive peut être causée par une infection, des mouvements brusques ou même le manque de repos.

L’indigestion ou la constipation

Ces deux éléments peuvent également créer le problème de ventre dur au cours de la grossesse. Dans cette situation, le ventre peut être douloureux accompagné de pets ainsi que de selles sèches et rares.

Le problème peut se régler en buvant assez d’eau et en consommant assez de fruits et de légumes pour détendre vos intestins. Vous allongez sur votre côté gauche peut être bénéfique pour vous pour soigner votre ventre dur pendant la grossesse. Alors n’hésitez pas à le faire surtout les soirs au coucher.

Cela peut aider à une meilleure circulation du sang. Ce qui peut permettre d’atténuer les convulsions. La prise de laxatif peut aussi vous aider mais évitez de vous automédiquer. Faite toujours recours à un médecin afin de prendre un produit qui sera adapté à votre état.

Les crampes

Des crampes peuvent également faire durcir votre ventre lorsque vous attendez un enfant. Cela arrive quand vous ne vous reposez pas comme il faut ou que vous exercez une activité physique trop intense en l’occurrence soulever des objets très lourds, faire le ménage de façon excessive, etc.

Dans ce cas, un repos suffisant pourra vous permettre de soulager le ventre dur au cours de la grossesse. Vous laver avec de l’eau chaude vous fera également un grand bien. C’est une solution très efficace qui favorise la relaxation de vos muscles et de vos nerfs.

Grossesse ventre dur : quand faut-il s’inquiéter ?

Comme indiqué plus haut le ventre dur pendant la grossesse n’est pas quelque chose d’alarmant mais dans certains cas particuliers, cette réaction peut constituer des risques pour vous et pour votre bébé.

Il est nécessaire d’aller voir un médecin. Lui seul peut faire un diagnostic efficace pour savoir si ce malaise n’aura aucune incidence sur le déroulement normal de votre grossesse. Ainsi lorsque le durcissement est accompagné d’écoulement de sang, de fièvre, de douleur, de courbatures, d’urines fréquentes ou de nausées récurrentes, vous devez dans l’immédiat informer votre médecin.

Par ailleurs, même si vous ne ressentez aucune douleur mais que les épisodes de durcissement surviennent plusieurs fois dans une journée plus précisément 2 fois toutes les heures, il vaut mieux aller consulter votre gynécologue.

Car le ventre dur au cours de la grossesse peut vous mettre en péril et vous faire accoucher prématurément si rien n’est fait au plus tôt possible. Faites attention aux moindres détails sur tout ce qui se passe dans votre corps afin de détecter les mouvements ou les réactions qui ne sont pas normales.

Aussi, entre la 24ème semaine ou la 32ème semaine, si vous avez le ventre dur pendant la grossesse, ce n’est pas bon signe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *