Qu’est-ce-que le lait anti-reflux et comment bien le choisir ?

De façon générale dès leur naissance, les enfants ont tendance à trop avoir le reflux gastro-œsophagien. C’est un malaise qui s’exprime par la remontée de ce que contient l’estomac vers les voies œsophagiennes et la bouche. Pour les aider à limiter ses régurgitations fréquentes, le lait anti-reflux dit lait AR a été fabriqué. Quelles sont les particularités de ce lait ? De quoi se compose-t-il ? Nombreuses sont les informations que l’on cherche à découvrir en ce qui concerne cet aliment pour nourrisson. Voici les plus essentielles dans les lignes qui suivent.

Le lait anti-reflux : comment se présente-t-il ?

Le lait anti-reflux encore connu sous le nom de lait anti-régurgitation est un produit laitier vendu en pharmacie. Fabriqué pour stopper les renvois de nourriture des nourrissons, c’est un aliment pour les premiers âges.

Il se retrouve aussi dans les grandes surfaces sous la dénomination de lait confort. Ce produit contient un épaississant lui conférant une texture plus visqueuse et bien dense qu’un lait classique. Il est épaissi, mais il a toujours un caractère de nourriture infantile normale.

Les régurgitations ou renvois qui incitent à l’usage du lait anti-reflux sont plutôt des remontées non-volontaires du contenu stomacal. Ce qui conduit le bébé à vomir une petite ou grande quantité de lait. Ce phénomène se retrouve très souvent chez les nourrissons dans une tranche d’âge de 4 et 5 mois.

Ces derniers ne contrôlent pas ce reflux, car spontané et ne demandant aucun effort. Si la plupart du temps, certaines personnes le confondent à un vomissement, il est nécessaire de rappeler que ce n’est pas le cas. Cela parce que pour vomir, il faut une certaine contraction du muscle abdominal. Ce n’est point le cas lors de ce phénomène.

Que peut-il contenir ?

Le lait anti-reflux est un produit qui respecte les normes requises pour un aliment lacté diététique (ALD) pour nouveau-nés. Ainsi, il peut contenir naturellement de la farine de caroube ou encore de l’amidon de riz (précuit).

L’autre polysaccharide qu’il peut renfermer est celui de maïs qui aussi est précuit. Les productions qui contiennent de l’amidon sont celles qui ne s’épaississent qu’une fois en contact avec l’acidité gastrique. Celles avec de la caroube ont tendance à acquérir leur aspect épais dès qu’elles sont mises sous température (chauffées).

Mis à part ces constituants épaississants, le lait anti-reflux se compose de tous les éléments classiques rentrant dans la préparation des laits infantiles. Il faudrait alors rappeler que l’excès de consommation de ce lait peut causer des problèmes de constipation chez le nourrisson.

Ceci en raison des parts d’éléments non aisément digestibles qu’il contient. Pour permettre une facilité de digestion, il peut même arriver que les fabricants procèdent à un ajout de lipides dans la recette de base.

Dans quels cas peut-on avoir recours au lait anti-reflux ?

Il existe en général deux cas différents où l’on doit ou peut avoir recours à l’usage du lait anti-reflux. En premier lieu, l’on peut citer les problèmes de reflux gastrique et œsophagien. Il nécessite pour sa résolution, un épaississement du lait d’où l’usage du lait AR. Comme rappel, certaines personnes ont recours à un médicament du laboratoire Cedepharm ou à du Gumilk pour changer la consistance du lait. Mais ces méthodes ne sont pas très pratiques pour les parents.

Le second cas nécessitant le lait anti-reflux reste les situations entraînant des troubles de la déglutition. Il s’agit des fentes palatines, du syndrome de Pierre Robin et d’une maturation ou d’une déglutition tardive.

Pour ce faire, l’usage de lait anti-régurgitation à base de farine de caroube est plus requis. Car ce dernier rend facile l’ingestion alimentaire tout en rendant minime les risques de faux conduit.

Il existe sur le marché d’autres aliments à part le lait anti-reflux à l’instar des ALD épaissis au préalable et acidifiés. Ces derniers sont recommandés lorsque votre nourrisson manifeste des signes de coliques ou de ballonnement au ventre.

Il peut aussi s’agir des constipations. Néanmoins, il faut reconnaître que le lait AR peut être contre-indiqué dans certaines situations. L’on cite les problèmes de mucoviscidose. Cela en raison du risque d’occlusion auquel il peut exposer celui qui en souffre.

Sur quelle base choisir le type de lait épaissi à donner à son enfant ?

Le degré de reflux chez l’enfant peut indiquer le type de lait anti-reflux qu’il lui faut. Ainsi, la régurgitation chez le bébé peut rester bénigne donc pas trop importante et non plus gênante. Cela veut dire que le rejet quantitatif de lait qu’il fait est de volume petit.

En plus, il n’est pas à une fréquence répétée et ne pousse pas l’enfant à des pleurs. Alors, pour ce faire, il convient de choisir un lait anti-reflux contenant un élément basique comme l’amidon. Cela peut être celui de riz, de maïs ou même de pomme de terre.

Ceci permettra au nourrisson d’avoir du lait liquide dans son biberon tout comme le naturel. Ce n’est qu’une fois dans son ventre et en contact avec l’acidité gastrique que ce dernier prendra de l’épaisseur. Il peut aussi arriver que les reflux soient importants en plus de causer des douleurs à l’enfant. Dans un tel cas, il rejette des quantités importantes de lait longtemps après son repas.

Le lait anti-reflux dans ce cas se doit d’être bien épais. Il convient alors de procéder à la combinaison d’une base à amidon avec une autre à caroube. C’est la solution optimale pour ce genre de situation.

Il faut juste penser à prendre une tétine adaptée à cette nouvelle consistance de nourriture. Vous en trouverez plusieurs modèles sur le marché. Leur débit est fait pour diminuer de façon considérable les problèmes de régurgitations.

Quelles sont les astuces pour empêcher les situations de reflux chez les enfants exceptés le lait anti-reflux ?

Considéré comme un fait physiologique, le reflux chez l’enfant peut être corrigé grâce à certaines mesures basiques. Pour ce faire, avant de donner le lait anti-reflux à votre bout de chou, il convient de le libérer à la taille. Cela consistera à lui desserrer un peu sa couche afin qu’il se sente plus à son aise.

Éviter aussi de le charger avec des vêtements trop encombrants. Un respect scrupuleux des recommandations de son pédiatre doit être observé en ce qui concerne sa dose journalière en nourriture.

Il est généralement prescrit pour 30 ml d’eau une mesure de lait. Ce qui revient à 3 doses de lait anti-reflux lorsqu’il s’agit d’un biberon de 90 ml et 5 pour un de 150 ml. S’il arrivait que votre enfant régurgite sa consommation, il serait déconseillé de vouloir lui combler cela par une autre dose.

Les instants de pauses au cours de la prise de biberon ou de tétée sont requis. En plus de cela, après chaque repas, il vous faut vous assurer du fait qu’il a fait son rot. Il vous suffit de le prendre contre vous sur votre poitrine pour qu’il puisse évacuer l’excédent d’air qui se retrouve dans son estomac. Cela serait nécessaire même s’il prenait du lait anti-reflux.

Les changements de position de manière trop répétée ou les gestes brusques après un repas sont aussi à proscrire. Ce n’est non plus le moment pour vouloir changer sa couche ou le faire asseoir ou encore de l’allonger.

Pour finir, un spécialiste de la médecine est à même de prescrire ce que l’on appelle un pansement intestinal. Il pourra être administré à votre bébé juste après chaque repas.

Articles similaires

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Articles récents