Qu’est-ce-que la torsion ovarienne et comment traiter ?

Torsion ovarienne

La torsion ovarienne est un problème peu fréquent qui survient chez certaines femmes au cours de leurs grossesses ou chez certaines filles. C’est un trouble très grave qui peut entraîner l’ablation de cet appareil nécessaire à la fécondation s’il n’est pas pris en charge très tôt. Quelles sont les causes de ce mouvement étrange de l’ovaire ? Comment reconnaître ce mal et quels sont ses différents traitements ? Voici dans les lignes qui suivent toutes les informations importantes pouvant vous permettre d’être mieux éclairé en ce qui concerne les causes, les signes, les traitements ainsi que les moyens de prévention de cette maladie.

La torsion ovarienne : qu’est-ce que c’est ?

La torsion ovarienne est une déformation subie par l’ovaire pendant une grossesse ou lorsqu’une tumeur ou un kyste s’y développe. En d’autres termes, c’est lorsque l’ovaire se tourne partiellement ou totalement sur le pédicule servant de fil de liaison entre lui et l’utérus.

Ce mouvement brusque occasionne une très forte douleur comme si l’on avait reçu un coup de couteau dans la partie inférieure du ventre ou dans la zone basse du dos. Dans certains cas de torsion ovarienne, cette douleur peut être suivie de fièvre, de nausée, de diarrhée, de vomissement ou de constipation.

Toutefois, il est important de faire une consultation d’un spécialiste en la matière dans les plus courts délais. Lui, pourra examiner la patiente et lui conseiller des examens qui pourront aider à confirmer ou non qu’il s’agit d’un positionnement anormal de l’ovaire.

Très souvent, c’est l’échographie de Doppler qui est recommandé pour un bon diagnostic. La torsion ovarienne bloque le passage du sang à l’intérieur de l’ovaire alors si rien n’est fait pour le redresser assez vite, une partie de ses tissus peut être détruite ou lui-même en entier peut mourir.

Si cela arrive, une intervention chirurgicale doit être rapidement programmée pour enlever l’ovaire pourri ou sa partie endommagée afin que cela ne crée pas d’autres dégâts dans l’organisme.

Quelles sont ses différentes causes ?

Ce mouvement de l’ovaire peut être dû à de nombreux facteurs. Chez la femme enceinte, un grossissement de la taille de l’ovaire ou les modifications des hormones créées par la grossesse peuvent être responsables de la torsion ovarienne.

Elle se produit dans presque tous les cas dans les premières périodes de la grossesse et également dans les situations de procréation assistée. Par ailleurs, un kyste ou une tumeur peuvent obliger l’ovaire à se déformer. La consultation d’un gynécologue permettra de détecter l’origine du mal afin d’agir efficacement dessus.

Comment traiter de manière efficace la torsion ovarienne ?

Lorsqu’une patiente vient consulter pour un tel problème, le spécialiste, lui demandera de faire une échographie pour voir l’état de la circulation sanguine dans les vaisseaux et dans les artères qui relient l’ovaire à l’utérus.

Après cela, il met sa malade sous analgésiques pendant environ 6 heures. Si au bout de ce délai, la situation ne change pas, il faudra effectuer une intervention chirurgicale pour mettre l’ovaire dans sa position initiale.

Un dispositif peut être mis en place pour l’empêcher de bouger à nouveau si nécessaire. Si l’opération est faite à temps, de façon générale, la torsion ovarienne ne causera aucun dommage à l’ovaire.

Cependant, si le mal n’est pas vite diagnostiqué et que l’ovaire est nécrosé, il faudra l’amputer ou dans des cas très graves, enlever la trompe. C’est pourquoi dès que l’on ressent des douleurs trop vives et inhabituelles dans la partie où se trouvent les ovaires, il faut immédiatement aller voir son gynécologue.

Quelles sont les précautions à prendre pour éviter les complications de la torsion ovarienne ?

Pour éviter de voir son ovaire enlever ou sa trompe couper, il est important de prêter une très grande attention à son corps. Reconnaître assez vite les indices d’une position anormale de l’ovaire peut permettre de faire un diagnostic rapide. Il ne faudrait pas perdre du temps à la maison en cherchant à s’automédiquer.

La torsion ovarienne est un problème très urgent à ne pas négliger. Dans le cas où l’on aurait un kyste ou une tumeur sur les ovaires ou à proximité, il faudrait surveiller son évolution ainsi que la survenance des douleurs éventuelles. Cela contribuera à éviter qu’il n’agisse sur l’ovaire et l’emmener à changer de position pour ainsi provoquer sa torsion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *