Dermographisme : Causes, symptômes, traitement

Le dermographisme est une forme de réaction allergique qui n’occasionne pas chez une personne des démangeaisons de peau sévères. Elle n’apparaît que chez les sujets développant une très grande sensibilité cutanée. C’est un problème qui peut se régler avec des médicaments et en prenant certaines mesures. Quels sont les éléments qui sont à la base d’un tel mal ? Est-il dangereux ? Voici dans cet article toutes les informations clé pour aider à une meilleure appréhension de cette maladie.

Comment peut-on décrire le dermographisme ?

Il est une réaction anormale du système immunitaire après que l’organisme soit rentré en contact avec une matière étrangère et qu’il a du mal à supporter. Ce qui lui cause des irritations. Ainsi dit, cette affection cutanée n’est due qu’à la présence des causes physiques tout simplement.

Il peut suffire d’un simple frottement de peau pour qu’il se déclenche. En effet, lorsque l’on souffre du dermographisme, le passage d’un quelconque objet (stylo, clé, crayon, le doigt, etc.) sur le corps peut laisser apparaître sur ce dernier des lésions.

Cela s’affiche comme un tracé de couleur rouge qui au fur et à mesure que le temps passe, vire au blanc tout en avançant pour prendre la forme du parcours qu’a pris l’objet qui a été en contact avec l’enveloppe corporelle. La marque se fait si bien voir que l’on peut croire qu’il s’agit d’un tatouage qui vient juste d’être réalisé.

La survenance de la réaction due au dermographisme ne se déroule que dans la plupart des cas sur une durée comprise entre 10 et 30 min au maximum. Cette pathologie fait partie de la famille des cnidoses physiques qui comprend également l’urticaire aquagénique et celle du droit.

Il a la particularité de se retrouver surtout chez les jeunes hommes. C’est une éruption réputée chronique la majeure partie du temps. Ainsi, tant que l’épiderme sera exposé aux allergènes, la maladie ne cessera pas.

Contrairement à certains cas d’urticaire, le dermographisme n’est pas lié à la présence d’une quelconque pathologie. Il n’est donc pas nécessaire de se lancer dans la réalisation d’un diagnostic médical poussé pour connaître les raisons pour lesquelles la peau a une telle réaction.

Qu’est-ce qui peut être responsable de cette pathologie ?

Les personnes qui ont un niveau de sensibilité très élevé ont tendance à posséder au sein de leur corps une grande quantité d’hormones. Parmi celles-ci, l’on distingue la sérotonine et l’histamine. Ceux sont ces dernières qui sont à la base des gonflements et des rougeurs que montre le dermographisme.

Ces substances sont libérées de manière accrue à chaque fois que l’on procède à un frottement sur une partie de la peau. Ce qui fait apparaître les traces. Certains facteurs à l’instar de l’exposition à des pressions, à trop de chaleur, à trop de fraîcheur ou le contact avec l’eau de façon subite peuvent déclencher la libération de ces substances.

Quels sont les symptômes qui suivent un dermographisme ?

Cette forme d’urticaire physique n’est pas douloureuse et elle n’est pas suivie d’une forte démangeaison. Mais au cours de sa manifestation, il entraîne des rougeurs de peau chez les personnes.

Ce qui se fait suivre par une irritation et un gonflement au toucher. Il laisse les traces de passage sur le corps et ces dernières ne disparaissent que des minutes plus tard après avoir été très visibles. Comme notifié plus haut, le dermographisme cause chez le sujet souffrant une hypersensibilité face à des situations particulières.

Quelles sont les possibilités de soins face à cette réaction ?

Dans la plupart des cas, cette urticaire physique, même avec l’inconfort qu’elle occasionne, elle est considérée par les spécialistes de la santé comme une affection bénigne. Ceci parce que même si rien n’est fait pour la traiter, elle tend à disparaître d’elle-même après une durée de 1 ou 2 mois. Néanmoins, il existe des soins qui sont réputés très efficaces pour faire disparaître les traces et ceci assez rapidement.

Le dermographisme peut être traité par la prise d’un remède antihistaminique. Surtout lorsque chez le sujet souffrant, l’on remarque qu’il se présente avec d’intenses incommodités et/ou avec de fortes crises d’urticaire. Le traitement doit être réalisé sans interruption, et cela, sur des semaines et au besoin sur des mois.

Il faut surtout éviter d’attendre que le mal s’aggrave avant de recourir aux soins. En effet, l’usage d’un antihistaminique contre le dermographisme permet d’empêcher la libération des substances citées plus haut qui sont la source de la réaction. Ce type de remède a une action rapide.

Ainsi, en seulement 30 ou 60 minutes, il peut s’attaquer au mal. En plus, son effet peut durer moyennement pendant une journée entière. Cependant, il faut opter pour les nouvelles formules d’antihistaminiques. Ils sont conçus de telle sorte à être aisément assimilables par l’organisme.

Étant donné que la température fait partie intégrante des facteurs déclencheurs du dermographisme, il a été prouvé qu’une exposition aux ondes ultraviolets UVA ou UVB sous un suivi médical permet de lutter contre l’hypersensibilité de la peau.

Ce qui conduit à l’arrêt des diverses irritations. Mise à part cela, d’autres branches de la médecine à l’instar de la phytothérapie ou de l’acupuncture sont aussi efficaces pour en venir à bout de cette affection.

Quels sont les moyens de prévention qui existent contre le dermographisme ?

Il existe effectivement des actions préventives qui peuvent aider à éviter cette urticaire physique. Elles tournent toutes autour du fait qu’il faut à tout prix se tenir à l’écart de tout ce qui peut déclencher ce malaise.

Par conséquent, il convient de revoir l’habillement. Éviter le port de vêtements qui sont trop près du corps ou très serrés. Ceux qui sont conçus avec des élastiques marqués doivent être proscrits.

Il est déconseillé pour les personnes souffrantes de dermographisme de s’adonner à la consommation des produits anti-inflammatoires ne contenant pas des stéroïdes. Elles doivent fuir tout ce qui pourrait leur procurer du stress ou de la pression.

L’utilisation des effets à corde à poser sur le corps comme les sacs en bandoulière et les bretelles (d’habits, et de soutien-gorge) ne doivent pas être envisageable lorsque l’on souffre de ce mal. Cela parce que ces derniers ont tendance à exercer une forte pression sur la peau. Ce qui pourrait provoquer des irritations.

L’exposition subit du corps à l’eau étant un élément déclencheur du dermographisme, il est recommandé d’éviter de se faire mouiller par la pluie. Des précautions sont donc à prendre pour ne pas se faire surprendre lorsqu’on sort. En matière de cosmétique, il convient de prendre des pommades et crèmes très grasses pour le soin corporel.

Toutefois, l’on doit s’assurer qu’elles soient hypoallergéniques pour éviter tout type d’agression épidermique. Pour finir, s’hydrater convenablement et au quotidien peut également contribuer à prévenir les effets du dermographisme.

Articles similaires

Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Articles récents